Coupe de Bretagne. FC Guipry-Messac – OC Cesson, dimanche 15 février, 14h30. Le FCGM est confiant et conscient de ses qualités.

Battue à une seule reprise en championnat cette saison, la formation guipryenne ressemble à s’y méprendre à une mécanique bien huilée et rectiligne dans sa trajectoire. Dans ces conditions, facile de comprendre que la défaite est loin d’être le mot le plus utilisé dans le lexique footballistique du FC Guipry-Messac.
Face à cette réussite insolente, Patrig Le Breton, le coach guipryen, tente d’apporter quelques éléments de réponse : « C’est le fruit d’une discipline et de beaucoup de travail accompagné d’un recrutement réfléchi ».
Pour cette rencontre, même si l’écart de divisions existe, pas sûr pour autant que ce tirage soit une bonne nouvelle pour les hommes de Roland Hervelin qui se verront dans l’obligation de rendre une belle copie sous réserve de déconvenue.
Difficile d’oublier également que c’est bien cette même formation de Guipry-Messac qui avait donné du fil à retordre en Coupe de France à la bande vitréenne de Michel Sorin (2-4), actuellement leader en CFA, excusez du peu. Le technicien guipryen se remémore les faits : « On menait 1-0 et on a fait deux erreurs coup sur coup. Après, on a eu la possibilité de revenir à 3-3, il faut le savoir… ». Alors, inutile de préciser qu’ils n’éprouveront pas le moindre complexe face aux Cessonnais pensionnaires de Division d’honneur.
Tenants du titre de la Coupe Maxime Portier et doubles vainqueurs de la Coupe du Conseil Général, les guipryens semblent à l’aise dans la discipline. « La coupe nous réussit. Ce n’est pas un challenge, c’est plutôt une cerise sur le gâteau. La satisfaction, c’est de recevoir l’équipe de Cesson, car c’est super pour le public. C’est une belle affiche et on est heureux d’offrir ça à nos supporters ».

Source Ouest-France