SENIORS

Face à un prétendant à la montée, les marines et blancs ont résistés et auraient mérités un meilleur résultat.

À l’image du temps, un match triste… Sur le plan comptable, une bonne affaire pour Cesson qui ramène trois points mais aussi trois cartons rouges qui pèseront sur la suite du championnat. Les visiteurs ont affiché la supériorité qu’on attendait d’eux, mais aussi des maladresses, notamment Lambert (38′), Bocel (43′), Pradat (47′). Cesson avait quand même ouvert le score à la suite d’une transversale de Divel pour Pradat et un centre de ce dernier repris en déséquilibre par Bardot-Brard (0-1, 26′).
Guipry-Messac, qui avait retrouvé son équipe type à la trêve, était revenu dans le match grâce à KAMA, profitant d’une glissade de Levacher (1-1, 48′) « Je pensais qu’on avait fait le plus dur », déclarait Cyril HERVÉ, à l’issue du match. De manière incompréhensible, la rencontre partait alors en vrille avec les expulsions simultanées de DOULIN et Durand pour coups réciproques (52′), suivies de longs palabres, puis celles de Jordane ORAIN et De Souza qui s’accrochaient (55′).
Dans la confusion, Cesson reprenait l’avantage sur un coup franc de Divel dévié par la défense locale (1-2, 75′), puis perdait Galibourg, expulsé pour un second carton jaune (80′). À huit contre neuf, la rencontre perdait de son intensité. DOUARD évitait un troisième but en claquant le ballon (88′) et M. Niol fermait les yeux sur une grosse faute dans la surface guissacoise (90′). « C’était pourtant un match sans animosité, mais parfois une suite de petits rien et tout part de travers », résumait Fabrice Grignon, le coach visiteur. De son côté, Cyril HERVÉ nous livre une analyse très lucide : « Ce qu’on propose, avec l’état physique incertain de quelques joueurs, est cohérent. À 1-1 et un joueur en plus, c ‘était le moment clé et on a manqué de lucidité et de maîtrise. Même si Cesson a affiché plus d’assurance technique, j ai pas vu 14 points d’écart entre le second du championnat et nous » et ajoute « On a le sentiment d’avoir la poisse collée aux crampons et en plus on perd encore deux joueurs pour les prochaines échéances » avant de conclure « Maintenant, il y a la réalité du classement. La situation comptable devient problématique et si on est 11ème en janvier, c est qu’on a forcément des manques. Dans le foot, il n y a pas trop de place pour le hasard. Il faut davantage travailler et on sera récompensé ».

R1. FC GUIPRY-MESSAC – OC CESSON : 1-2 (0-1)
150 spectateurs
BUTS : Guipry-Messac : KAMA (48′). Cesson : Bardot-Brad (26′), Divel (75′).
EXPULSIONS : Guipry-Messac DOULIN (52′), ORAIN (55′). Cesson : Durand (52′), De Souza (55′), Galibourg (80′).

 

D1F. AS ST JACQUES – FC GUIPRY-MESSAC : 6-0

Ali HAMZAOUI, le coach des féminines nous livre son analyse : « Aujourd’hui  nous  avons repris un nouveau championnat dans un niveau plus élevé avec des équipes de qualités. St Jacques fait partie de ces équipes qui vont certainement prétendre à la montée en Ligue » et ajoute « En première période nous avons bien réussi à récupérer  plusieurs ballons, on était appliqué et présent dans les duels mais on encaisse deux buts juste avant la pause sur des erreurs de marquage individuelles. Aux retours  des vestiaires et malgré  les consignes. … On a perdue nos valeurs. Impossible de poser le jeux, incapable de faire une passe, manque de concentration, on a déjoué » avant de conclure « Au final, c’est une défaite très lourde à oublier mais qui, je l’espère, nous fera réagir ».