SENIORS

R1. Une fois de plus très efficaces, les Rennais ont puni le FCGM vite désunie et confirmé qu’ils étaient un sérieux candidat au titre. Du côté des marines et blancs, il faudra réagir dans deux semaines à Argentré.

Il était vraiment temps que ça s’arrête. Parce qu’il y avait trop de talent côté rennais, trop de différences entre ces deux équipes jusque dans l’état d’esprit. C’est bien simple, à 3-0 (564), Guipry-Messac a tendu les deux joues pour se faire gifler. La punition est sévère avec ces cinq buts encaissés en… dix-neuf minutes, mais complètement méritée. Tout s’est envolé chez eux, de la rigueur à l’instinct collectif, en passant par la discipline. Et franchement, entre nous, le Stade Rennais n’avait pas besoin de ça pour mettre en avant sa vitesse d’action et d’exécution, via une cuvée 2000-2001 alléchante (Diop, Gboho, Picouleau, Trouillet…).

Une claque logique

Bon, pour dire la vérité, personne ne s’attendait à une telle déconvenue. D’autant que Guipry-Messac a laissé filer une balle de 1-1 (poteau de KAMA, 13′) et qu’il restait quand même sur huit matches sans défaites avant ce match. Mais le défi était trop grand face à Rennes. « On ne fait pas le même championnat qu’eux » soufflait Cyril HERVÉ, le coach guissacois. « Avec l’ambiance feutrée, la beauté et la grandeur du terrain, la qualité des joueurs et des mouvements rennais, ça été compliqué pour nous. À un moment donné, on aurait dû fermer le robinet. C’est une claque logique au vu de la force offensive adverse… »
À ce sujet, les chiffres sont implacables et éloquents du côté rennais cette saison. Septs buts au CPB Bréquigny, début octobre. Cinq contre Quiberon, il y a trois semaines. Huit contre Guipry-Messac hier. Avec trente-tois buts inscrits en seulement dix matches, le Stade Rennais maintien sa moyenne de buts supersonique (3,3 buts par match). Fidèle à son habitude, Pierre-Emmanule Bourdeau a tout contenu, sa joie à la fin du match, vraiment sobre, et son analyse de la journée.
« C’est toujours compliqué de savoir ce qu’on vaut réellement après ce type de match. Avec cette équipe on marquera toujours des buts. Après, est-on capable d’être solide défensivement ? On n’a pas encore fait un match plein sur le plan défensif. On verra quand les gros matches arriveront si les joueurs sont capables de valider ce qu’ils ont fait aujourd’hui. Le prochain match à Cesson sera intéressant. » En toile de fond : La première place du groupe.

STADE RENNAIS FC – FC GUIPRY-MESSAC : 8-0 (2-0)
Arbitre : M. Jouanno
BUTS.
Diop (8′, 18′, 86′), Da Cunha (56′), Matondo (67′), Gboho (74′, 80′), Kérouédan (84′).

>> Source et Crédit Photo Ouest-France

R3. L’équipe B gagne face à Malensac (2-0). Buts de GADIAGA (2). Pour Nicolas BIROLINI, le coach de l’équipe réserve : « Je suis très satisfait du contenu. On a joué en équipe, en dominant l’ensemble du match. Il faut continuer dans ce sens. Il y a une concurrence qui s’instaure à plusieurs postes, il faudra accepter les choix pour tirer l’équipe vers le haut. »

D3. L’équipe C s’impose face à Sixt/Aff (B) (2-0). Buts de COGREL et COTTAIS. Pour Arnaud LELIÈVRE, le coach « Félicitations aux gars pour cette victoire. On confirme la bonne dynamique actuelle avec une volonté de jouer de se faire plaisir sur le terrain. Il faut continuer sur cette voie et ne rien lâcher. Merci à boubou pour la touche et à nos fidèles supporters! Félicitations également aux filles pour leur victoire synonyme de montée ! »

LES FÉMININES MONTENT EN D1 !

D2F. L’équipe féminine s’impose face à Pacé (1-0). Buts de LEPRESLE. Pour Ali HAZAMOUI, le coach « Une belle victoire synonyme de montée. Les filles ont faits un match plein avec une multitude d’occasions. L’équipe est restée très concernée et déterminée tout au long du match. Bravo Mesdemoiselles pour votre état d’esprit et surtout pour les 5 victoires en 6 matchs de championnat ! Rdv en janvier 2018 en District 1 »