SENIORS

Face à un prétendant annoncé pour la montée, les marines et blancs ont fait déjoués les pronostics.

En appliquant à la lettre les consignes du plan imaginé, les Guissacois sont parvenus à faire chuter des Cerclistes en manque de réussite. Qu’est-ce qui a fait la différence dans cette rencontre ? Tout simplement, le réalisme. Au moment de faire le bilan comptable des situations franches, la balance penchait littéralement du côté des Rennais. Au final, c’est pourtant Guipry-Messac qui a raflé la mise. Le coup presque parfait. C’est d’abord Marwin ORAIN, bénéficiant du travail d’HASROUF et BAZA, qui a puni les Rennais à peine réveillés par le coup d’envoi (0-1, 5’). Une première et unique occasion sur la première période qui faisait mouche. Du côté du CPB Bréquigny, il y aura bien eu les menaces, sans succès, de Meral et Charles ou bien la frappe de Prat, repoussée par le précieux DOUARD, pour essayer de rétablir l’équilibre (30’, 36’, 55’). À l’inverse, le FCGM par l’intermédiaire de GADIGA faisait preuve de réalisme en trompant de prêt Mardelé, le portier rennais, auparavant sollicité sur la tentative de GNAKPA (0-2, 58’). « C’est une bonne opération, surtout avec les absents, et non des moindres, que l’on avait » appréciait Cyril Hervé le technicien Guissacois. « C’est encourageant pour la suite. Je suis fier d’entraîner des joueurs rigoureux et disciplinés. Tactiquement, on était vraiment au point et on est allé au bout de nos idées. La victoire est logique même si, à mon goût, on a un peu trop subi sur la seconde période ». Pour appuyer ses dires, une série de situations franches non concrétisées par les Cerclistes, soit maladroits, soit contrariés par DOUARD. Lepretre (61’, 85’), Meral (76’) ou encore Le Coant (82’) témoignaient de ce manque de réussite. Le Coant finissait tout de même par réduire la marque. Un moindre mal… (1-2, 87’). « Je suis déçu car on a essayé d’attaquer mais on n’a pas réussi à concrétiser les occasions que l’on a eues » regrettait Benoît Auréart avant de gagner les vestiaires. « Guipry-Messac a fait preuve de réalisme sur leurs deux occasions. Quand tu donnes deux buts à l’adversaire, il faut en mettre trois mais nous n’avons pas réussi à le faire. » Question de réalisme…

R1. CPB BRÉQUIGNY – FC GUIPRY-MESSAC : 1-2 (0-1)
Arbitre. M. Eveno.
BUTS : CPB Bréquigny : Le Coant (87′). FC Guipry-Messac : ORAIN (10′), GADIAGA (58′).
AVERTISSEMENTS : CPB Bréquigny : Honoré (14’), Adjoev (67’), Meral (90’+2). FC Guipry-Messac : Hasrouf (25’), Paumier (66’).

 

R3. FC GUIPRY-MESSAC B – US LA GACILLY B : 0-0
Pour Nicolas BIROLINI, le coach de l’équipe réserve : « Un match de reprise où on manquait de rythme et d’énergie pour pouvoir remporté le match. Le résultat me semble logique, il va falloir enchaîner pour progresser ».


D3.
 FC GUIPRY-MESSAC C – LANGON : 2-0. Buts de Ronan CHOUISNARD et Mathieu ROUL.
Pour Arnaud LELIÈVRE, le coach de l’équipe 3 : « Match de reprise pour nous face à un adversaire largement à notre porté. Il faudra être plus réaliste pour la suite face à des adversaires plus coriaces… Et continuer à travailler physiquement car on manque de rythme ».


D1F.
 QUEBRIAC ES – FC GUIPRY-MESSAC : 4-1. But de Camille TUAL.
Ali HAMZAOUI, le coach des féminines nous livre son analyse : « Difficile de rivaliser à dix contre onze car nous avions beaucoup d’absentes ce week-end. L’entame est forcément délicate, on attaque pas assez le ballon et on ne répond pas présent dans les duels. Il nous faut vingt bonnes minutes pour commencer à développer notre jeu et se procurer quelques occasions mais nous sommes menés 2-0 à la pause. En revanche c’est une toute autre équipe du FCGM qui revient en seconde période. On parvient à réduire le score et on joue davantage. On s’est battue et on a rien lâché, je félicite les filles pour ça ».

VÉTÉRANSFC GUIPRY-MESSAC – LA NOE BLANCHE : 4-1. Buts de Christophe, Franck, Fred et Loïc.